Venez nous voir! Appelez-nous! Envoyez nous un courriel!
Adultes
Cours brunes et noires
Thémes de la semaine
Date d'événements
Ceinture Noire
50 combats
Karatékas de l'année

Juniors
Cours vertes, brunes et noires
Date d'événements
Ceinture Noire
Karatékas du mois
Karatékas de l'année

Compétition
On ne s'endort jamais...

Horaire des cours
Anjou - St-Léonard
P.A.T. Mtl-est








Masutatsu Oyama est né en Corée en 1923. Il commence à pratiquer deux Arts Martiaux locaux: le Tae-Kyon et le Tae-Kwon-Pup. Il apprend aussi quelques types de lutte et en même temps le Kempo Chinois et le Kenpo Japonais.

En 1936 Mas Oyama est à Tokyo et il commence à pratiquer le Judo. En 1938 il continue avec le Shotokan à l'école dirigée par Gichin Funakoshi et Yoshitaka. Après quelques mois de pratique il dit au sujet du Shotokan: "Je n'ai pas aimé devoir contrôler mes techniques, donc je suis parti...".

Mas Oyama cherchait dans le Karaté quelque chose de différent de ce qu'il avait appris avec le groupe Funakoshi. En 1940, il quitte le Shotokan parce que le fils de Funakoshi, Yoshitaka perdit une bagarre avec un expert du Goju-Ryu. Il jugea ce style comme étant inefficace. C'est alors que Masutatsu devient disciple de Maître Sô Neishu qui est un des assistants de Gôgen Yamaguchi, le fondateur du Goju-Ryu. Il pratique avec une volonté exceptionnelle et une intensité immense. En 1947, il participe à Kyôto à un championnat qui regroupait les écoles de Karaté les plus populaires du Japon. Un championnat sans règles! Oyama saisit cette opportunité et gagna. Il avait alors 24 ans.

Pendant une bagarre dans un bar de Tokyo, Oyama tue son adversaire. Pour cela il va être immédiatement emprisonné. Après quelques mois le verdict tombe et le cas est clos car jugé "de légitime défense". Oyama est libéré. Il décide alors de quitter la ville et se contraint à se retirer loin de tout.

Il est restera approximativement 2 années dans les montagnes ceci pour approfondir sa connaissance du Zen et du Karaté. Il pratiquait seul, avec tous les types d'objets naturels imaginables. Par exemple, il avait placé quelques makiwara contre les arbres, se musclait avec des grandes pierres, méditait sous une cascade et frappait des pierres et des arbres jusqu'à ce que ses bras et ses mains étaient tellement blessées qu'il ne pouvait plus continuer.

Oyama entendit parler d'un Maître d'Okinawa qui se battait contre des taureaux. C'était Maître Sôkon Matsumura. C'est ainsi que Oyama décida d'essayer de lutter lui aussi contre un taureau. Durant sa vie entière il a affronté 52 taureaux, en a tué 3 et brisé les cornes à tous les autres.

En 1957 Oyama crée à Tokyo le Kyokushin-Kai et en 1964 il crée l'Organisation Internationale de Karaté (I.K.O). Oyama organise en 1969 le premier Championnat du Japon de Kyokushinkai toutes catégories confondues. En 1972 eurent lieu à Paris les deuxièmes championnats mondiaux de l'Union Mondiale de Karate-Do (W.U.K.O) et en 1975 les premiers Championnats Mondiaux.

Maître Oyama décéda en avril 1994. Le successeur officiel d'Oyama est Akiyoshi Matsui .
1932 Commence par étudier le "KEMPO CHINOIS" à l'age de 9 ans.
1938 Diplomé de l'école secondaire à Séoul (Corée), il arrive au Japon pour étudier l'avionique et entreprend l'apprentissage du "KODOKAN JUDO" qu'il délaisse par la suite pour se diriger vers le "SHOTOKAN KARATE" sous la direction de maître Gishin Funakoshi.
1940 A l'âge de 17 ans il devient deuxième dan Shotokan et est inscrit à l'Université Takushoku de Tokyo.
1943 Entre dans l'armée, mais continue ses études de karaté dans le style "GOJURYU", sous la direction de Sodeiju.
1945 A l'âge de 22 ans, et grâce à ses progrès rapides, il obtient le quatrième dan dans le style "GOJURYU"
1947 Gagne le tournoi "CHAMPIONNAT OPEN KARATE JAPON" et décide de se retirer en montagne pour y vivre en solitaire et pratiquer la discipline physique et mentale selon les plus stricts critères de la philosophie zen.
1951 Retour à la civilisation et décide alors de promouvoir les bienfaits du karaté à travers le monde. C'est vers cette époque qu'il crée le "OYAMA'S RYU" qui est un dérivé du GOJURYU avec des apports personnels. Il commence alors ses démonstrations de force en combattant des taureaux sauvages et en cassant les cornes de ceux-ci à mains nues. Durant sa vie, il aura combattu 52 taureaux, en aura tué 3 et brisé les cornes de 48 d'entre eux.
1952 Entreprend une grande tournée des États-Unis pour montrer au gens la puissance du karaté. Établit un record de cassage main nues avec 30 tuiles de toit en un seul coup. Personne à ce jour n'a pu l'égaler.
1954 Mas Oyama revient des États-Unis. Il ouvre le dojo Oyama en plein air, dans les ruines du Mejiro de Tokyo.
1955< Oyama prend part à des combats de lutte et de boxe aux États-Unis, en Amérique du Sud et en Europe. Il est acclamé à Chicago pour avoir abattu un taureau avec ses mains nues.
1956 Voyage à travers l'Asie du Sud-est. Location de l'ancien studio de ballet de l'Untversité de Rykkio. Trois cents membres adhèrent à cette première association Kyokushin. Ouverture officielle du premier dojo Mas Oyama à Tokyo.
1957 Voyage en Europe. Ses élèves sont déjà au nombre de sept cents.
1958 Publication de What is Karate? Les livres de karaté en anglais deviennent des best-sellers outre-mer. Création de la succursale d'Hawaï. Oyama est invité à l'académie du FBI et à l'école militaire de West Point pour donner des cours de karaté.
1959 Premier Tournoi libre de karaté d'Hawa~i. Premier été de cours intensifs
1960 Deuxième Tournoi libre de karaté d'Hawaï. Soixante-douze succursales sont créées à travers le monde.
1961 Des dojos sont ouverts à San Francisco et à Los Angeles. Premier Tournoi de karaté des États-Unis tenu au Madison Square Garden de New York.
1962 Oyama met sur pied une campagne destinée à faire connaître le karaté à travers les Etat-Unis, l'Amérique du Sud et l'Europe.
1963 Mas Oyama baptise son école de pensées et d'entraînement le "KYOKUSHIN". Le Dojo Oyama n'est plus assez grand. Un nouveau est construit au siège social de la Fédération Internationale de karaté, au Nishi-Ikebukuro de Tokyo.
1964 Répondant à un défi, Nobory Osawa conduit une délégation en Thaïlande pour un combat de kickboxing. Ils gagnent deux des trois matches. Le premier ministre Eisaku Sato est nommé président du Kyokushin Kaikan de la Fédération internationale de karaté; Matsuhei Mori en devient le vice-président.
1965 Premiers cours intensifs d'hiver au Mitumine-zan dans la préfecture de Saitama. Publication de This is Karate, la bible de cet art.
1966 Pour développer le karaté, Kenji Kurosaki est envoyé en Europe et Shigeru Oyama aux États-Unis. Publication de Kindai Karate. Sean Connery visite le Kyokushin Kaikan.
1967 Le maître instructeur Sato est envoyé en Australie Deux étrangers réussissent les Cent combats pour la première fois
1968 Le maître instructeur Ogura est envoyé au Brésil et fait une visite historique dans plusieurs pays. La Fédération européenne est créée. Des cours de karaté sont donnés à la famille royale de Jordanie.
1969 Publication de Boys Karate. Des fédérations sont créées en Afrique du Sud et en Asie du sud-est. Premier Tournoi libre de karaté du Japon.
1970 Publication de Advanced Karate. Deuxième Tournoi libre de karaté du Japon
1971 Mise en feuilleton de la bande dessinée Karate Baka lchidai dans le Shonen Magajin. Le siège social américain est créé à Manhattan.
1972 Début des cours par correspondance de la Mas Oyama's Karate School. Le prince Juan Carlos d'Espagne visite le Kyokushin Kaikan. Choc et incrédulité à la défaite du Japon au Tournoi mondial à Paris. Déclaration officielle.
1973 Oyama visite plusieurs pays en prévision du tournoi mondial.
1974 Le prince Shahram d'Iran et sa femme assistent à des démonstrations d'arts martiaux. Le prince reçoit la ceinture noire 2e dan à titre honorifique. Début du LP Karate Baka Ichidai, The Saga of Masutatsu Oyama.
1975 Premier Championnat mondial auquel participent cent vingt-huit concurrents de trente-six pays. Publication de My Five Rings of Karate.
1976 Sortie de The Worids Best Karate, film documentaire sur des combats de tournois internationaux.
1977 L'équipe de Kyokushin du Japon inflige une défaite écrasante à l'équipe des Étoiles d'Hawaï. Neuvième Tournoi du Japon.
1978 Mise en feuilleton de la bande dessinée God Hand! Deuxième Tournoi d'Australie, Deuxième Tournoi de la Grande-Bretagne et Premier Tournoi d'Europe. Dixième Tournoi libre de karaté du Japon. Le prince de Jordanie visite le Japon pour assister à des combats de karaté.
1979 Tournoi de Grande-Bretagne. Simultanément, Onzième Tournoi du Japon et sélection des représentants du Japon pour le Tournoi mondial. Démonstration d'arts martiaux à l'ambassade de l'Union soviétique à Tokyo.
1980 Sixième Tournoi en Israël
1981 Nouveau dojo ouvert au Brésil. Premier Tournoi de Kyokushin au Chili. Tournoi libre en Afrique du Sud.
1982 Compte rendu d'une démonstration d'arts martiaux par le réseau TBS. Démonstration à Singapour. Réception pour Adnam Tarsha. Un dojo s'ouvre à New York.
1983 Mas Oyama reçoit la visite du Jeanne dArc, porteavions de la marine française. Compte rendu de TBS sur le karaté Kyokushin. Premier Tournoi de Hongrie
1984 Troisième Championnat international au Japon.
1987 Quatrième Championnat international au Japon. Pour la première fois, Sosai Oyama donne une clinique générale à tous les chefs de section au mont Mitsume
1990 Séminaire donné par Mas Oyama, au pied du mont Fuji, à quelques chefs de sectîon spécialement invités.
Directeurs
Valdaire Lamarre
Raynald Lamarre
Sylvie Comeau
Francis Gravel
Luc Tailleur
Tommy St-Jean
Jonathan Guitard
Mauro Franco

Fondements
Kyokushin
Mas Oyama

Principes
Les ceintures
Autodéfense
Les Kata
Dojo Kun

Envoyez nous un courriel!